dartag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les étés à Hyères


Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 18 décembre 2018

Un été chaud

Cet été aura été marqué par l’accomplissement des vœux formulés à la fin de l’année dernière.

Voeux_2018.JPG

Un déménagement - j’avais oublié après quinze années sédentaires - demande pas mal d’efforts, du temps, et le courage de jeter tout ce que vous aviez gardé en pensant « ça servira un jour » et que, le jour venu, vous aviez oublié. Donc c’est inutile, donc « à la benne » .

Dsc03746_dechetterie.jpg

Les aller et retour à la déchetterie sont donc nombreux et bien chargés. Ici 350 kg de revues et bouquins en déshérence, après ceux que j’ai donnés à la maison de retraite du quartier.

Planeur_2500_Dsc01418.jpg

Dsc01565_accueil_Mahe.jpg

Et pendant ce temps là il faut vendre tout ce qu’on peut sur « le bon coin », gérer les changements d’adresse, l’arrivée prochaine des charmants nouveaux propriétaires, choisir un déménageur, confirmer les rendez-vous et modalités pratiques, résilier les abonnements, préparer la signature chez le notaire, tout en remplissant des cartons par dizaines,…..

Dsc01479_contre_80kmh.jpg

Cela n’empêche pas de participer activement aux manifs anti brimades réglementaires, anti taxes et anti 80 km/h, préludes aux mouvements des « Gilets Jaunes » qui enflammeront l’automne.

Dsc_0696_depart_demain.jpg

Dsc01576_camion_plein.jpg

Dsc01598_Cordes_sur_ciel.jpg

Dsc01622_Franquevaux.jpg

Le 20 juillet c’est le départ définitif, dans le sillage du camion parti la veille. L’occasion d’une jolie balade en camping car, passant par un récital de clavecin, une nuit en Camargue et une arrivée tranquille à Hyères pour (peut-être) une dernière saison dans notre vieille maison de famille.

Dsc01321_belle_endormie.jpg

Dsc01635_tous_a_table.jpg

Dsc01643_tous_a_bord.jpg

Dsc01691_apero.jpg

Les arrivées se succèdent pour des vacances de rêve, eau de mer à plus de 25 °, soleil resplendissant, brises très modérées et canicule, inhabituelle ici. Les ventilateurs furent mis à contribution pour rafraichir les nuits moites. Mais les petits enfants en ont profité à fond.

Dsc01757_piscine_de_nuit.jpg

Le 9 août est un grand jour. Il a été choisi pour la signature de l’acte authentique de la nouvelle maison de La Londe car il coïncide avec deux anniversaires. Celui de l’ancienne propriétaire et le mien, car nous sommes jumeaux ! Clin d’œil amusant.



Dsc01830_cartons_ecrases.jpg

DSC01834_verres_empiles_casses.JPG

Dsc01856_trumeau_massacre.jpg

Dsc01949_sommier_dechire.jpg

Une semaine plus tard, c’est l’arrivée du déménagement qui a passé trois semaines dans la fournaise du garde meuble où il était stocké à La Londe. Ce fut une journée de labeur acharné avec le déchargement des 7 conteneurs de stockage et le remontage des meubles. Hélas, il est apparu rapidement que l’amateurisme de l’équipe, pour ne pas dire le j’m’enfoutisme, avait causé de nombreux dégâts.

Dsc01942_bois_eclate.jpg

Dsc01860_massacre_des_cadres.jpg

Un seul exemple : m’asseyant sur mon lit fraichement remonté, le sommier est immédiatement tombé par terre. Les vis principales d’assemblages n’avaient pas été remises en place, et il m’a été impossible de les retrouver. Mes appels aux déménageurs sont restés vains, ils ne sont même pas revenus finir le travail, malgré leurs promesses. Si vous cherchez un déménageur à fuir, je pourrais vous donner ses coordonnées. Quatre mois après j’ai fait le bilan de cette opération calamiteuse : entre les tableaux brisés ou perforés, la vaisselle cassée, les objets détériorés ou perdus, le mobilier oublié au départ, mon préjudice s’élève à plus de 2000 €, en tenant compte de la retenue bien insuffisante que j’avais déjà faite sur la facture.

Le comportement de la gérante est tel que l’ouverture d’un contentieux semble inévitable avec huissiers, experts, avocats et autres joyeusetés de la vie !

Dsc01844_une_place_pour_chaque_chose.jpg

Heureusement, cela n’a pas atteint mon moral et il m’a fallu plus d’un mois pour ouvrir et vider les 160 cartons et ranger leur contenu. En même temps, je faisais la liste des travaux à entreprendre dans la maison, par priorité, en consultant les artisans que j’ai pu contacter soit directement soit par le réseau de mes amis locaux.

Dsc01846_pre_pendaison_de_cremailliere.jpg

Bien sûr j’ai pu aussi goûter l’agrément de cette nouvelle résidence, profitant des espaces ouverts et de la cuisine d’été jusqu’à mi octobre pour une pré-pendaison de crémaillère, avant de me replier à l’étage lorsque les jours ont commencé à raccourcir et les températures à baisser.

Dsc01880_carenage.jpg

IMG_3843_sortie_Bea.jpeg

Et puis, l’opportunité de racheter le bateau des anciens propriétaires, amarré dans le port de La Londe s’est finalement concrétisée. C’est beaucoup plus pratique et plus sûr que de mettre le semi-rigide à l’eau à chaque sortie ou de le laisser au mouillage devant la plage. Du coup les sorties aux iles, les baignades sur les plages isolées ou les pique-niques entre amis deviennent d’une facilité déconcertante. Ce dernier sera donc à vendre au printemps prochain après 5 saisons de bons et loyaux services, et d’excellents souvenirs.

Mais cette année fut aussi celle du 40ème anniversaire de la Route du Rhum au départ de Saint Malo vers la Guadeloupe. Ayant vu l’arrivée à Pointe à Pitre en 2014, je voulais voir le départ de cette 11ème édition et y retrouver quelques uns de mes amis voileux. Certains étaient venus en Europe à la voile pour l’occasion, et repartent aux Antilles dans le sillage des concurrents.

Petite_tournee_rouge.jpg

J’imaginai alors un périple genre « tour de France » pour y aller, en profitant pour rendre visite aux amis et la famille sur le parcours, ou visiter des lieux et monuments remarquables.

Dsc02236_neige_a_Moulins.jpg

Après Chambéry, et quelques petits bricolages urgents (devinez avec qui ?), je devais forcer l’allure pour échapper à l’épisode neigeux qui a mis une pagaïe invraisemblable dans le centre-Est du pays, particulièrement en haute Loire. Pari presque réussi, mais le réveil à Moulins était tout blanc !

Dsc02251_Fontevraud.jpg

Pour la suite la météo était radieuse, et permit, enfin, la visite de l’Abbaye Royale de Fontevraud, passionnante, avec un guide érudit, et sans la foule de l’été, en cette fin de saison touristique

Dsc02307_Port_en_Bessin.jpg

L’étape suivante était pour les plages du débarquement de Normandie où mes chéris parisiens passaient une semaine de vacances, et un pèlerinage à Port en Bessin où j’avais des souvenirs de croisière, adolescent, à la fin des années cinquante. Presque rien n’a changé, incroyable !

Dsc02318_St_Malo.jpg

Et, après Condé sur Noireau et une visite à Lionel et Viviane, je suis arrivé deux jours avant le départ, à Saint Malo par un temps magnifique. J’ai pu trouver un emplacement pour stationner mon petit camion parmi les nombreux espaces prévus pour les camping-cars. Idéalement placé à cent mètres d’une plage, et à mi distance entre la cité corsaire et la pointe du Meinga d’où la vue sur le départ devait être parfaite, j’ai déstocké mon mini vélo électrique qui s’avèrera fort utile.

Dsc02320_fete_a_St_Malo.jpg

La foule est immense, l’organisation impressionnante et les contrôles de sécurité très présents.

Dsc02329_avec_Neptune.jpg

Neptune et son équipage, affairé aux préparatifs d’une transat retour, sont disponibles et accueillants, recevant les amis dans le bassin Jacques Cartier.

Dsc02401_ils_sont_partis.jpg

La brise de sud d’environ 15-20 nœuds était idéale pour le départ donné sous un beau soleil

DSC02403_tete_de_course.JPG

Les géants du groupe de tête nous passent sous le nez à plus de 30 nœuds, impressionnants !

Dsc02425_apres_le_depart.jpg

Puis la foule se disperse et regagne les parkings répartis sur plus de 50 km tout le long de la côte entre la Pointe du Grouin et le cap Fréhel Ce fût une très belle fête, et on ne se rend pas compte, lorsque on est téléspectateur, de l’importance de l’organisation d’un tel évènement planétaire.

Dsc02444_avec_Mimi.jpg

Le lendemain, une fois le calme revenu c’est à Rennes que j’ai eu les honneurs de la présentation de Clémence, une petite princesse de presque deux mois. L’accueil chaleureux de sa maman Emilie et de son grand frère Alexandre restera gravé dans ma mémoire !

Dsc02450_La_Rochelle.jpg

Encore une escale à La Rochelle, où Martine et James apprivoisent les mouettes, puis chez Irène à St Morillon dans les Graves, histoire de regarnir la cave de La Londe.

La traversée du grand Sud-ouest sur la route du retour prévoyait des escales à Toulouse, St Orens de Gameville chez Maïlys, Grenade sur Garonne chez Frédéric, puis Castelnau-le-lez chez Catherine et Jean-Robert, tellement accueillants avec un déjeuner cousins. Et enfin une première visite dans la nouvelle et très belle maison de Christian et Luce à Montferrier sur Lez tout proche. Après un petit déjeuner tardif en raison d’une panne de réveil, je repris la route vers le Var pour la dernière étape de cette virée de presque 3000 kilomètres dans ce petit « motor home », si proche dans son esprit d’une croisière terrestre. Deux bonnes semaines de vadrouille avant le retour à La Londe, les retrouvailles avec les amis et la reprise des travaux dans la maison.

Dsc02525_nouvelles_clim.jpg

Petit à petit, vivant dans les lieux et écoutant les idées des visiteurs et artisans, les aménagements possibles et utiles de la maison se précisent. L’étage est agréable et pratique, l’amélioration du confort passe par des climatisations réversibles, l’élimination des accessoires et câblages sans intérêt et la réfection les peintures, pour que ce soit parfait.

Dsc01720_selour_d_ete.jpg

L’espace d’été, salon « Proust », séjour et cuisine ouverts sur la piscine, sont parfaits en l’état. Après l’abattage de quelques arbres et le nettoyage des espaces verts, le jardin est prêt.

Le rez-de-jardin gagnera en créant un petit appartement indépendant susceptible éventuellement d’accueillir un gardien l’hiver, ou la famille et des amis pendant les vacances. Il aura des sanitaires complets ainsi qu’une cuisine ouverte, et directement accès à sa propre terrasse. L’espace sera aussi mieux utilisé en créant une lingerie dans le couloir et un placard dans la chambre nord.

Enfin la création d’un atelier indépendant avec un garage à vélo est possible, protégeant en même temps mieux des vents et des pluies d’est, l’extrémité de la terrasse couverte.

Il ne restera plus ensuite qu’à normaliser l’installation électrique et la plomberie pour parachever l’agrément, le confort et la sécurité de cette maison qui sera aussi accueillante que possible. D’ici un an, fin 2019, nous devrions y voir plus clair. Mais d’ores et déjà vous êtes les bienvenus, et le livre d’or vous attend !

Dsc01702_Chambre_4.jpg

Les fêtes de fin d’année et les visites attendues de la famille et des amis permettront de vérifier que ces choix sont cohérents avant de prendre les décisions et passer les commandes pour le printemps prochain.

En attendant, si les « gilets jaunes » le permettent, une petite récréation consistant en quelques mois de croisière aux Antilles ne peut pas faire de mal. Je prendrais donc mes quartiers d’hiver comme d’habitude à bord de Dartag à partir de la mi-janvier. J’essaierai de partager avec vous cette nouvelle aventure comme chaque année.

jeudi 28 décembre 2017

« Croisière terrestre »

Après une belle virée antillaise hivernale, les yeux pleins de merveilles, le mois de juin voit chacun retourner à ses affaires européennes et ses occupations terrestres.

Mais le rêve vieux de trente ans qui me trottinait dans la tête, finit par devenir réalité après une tournée des spécialistes en camping-car du Var. Sachant qu’il faudrait peut-être trouver un jour une alternative à la maison familiale de vacances, un petit « home » sur roue pouvait, en plus, être une solution transitoire de souplesse et de liberté.

Dsc_0356_Fourgon.jpg

C’est au Palyvestre que l’occasion a fait le larron. Un superbe fourgon Globecar sur chassis Citroën Jumper attendait son nouveau propriétaire. Affaire conclue en deux jours et premières balades dans la foulée, après un complément d’inventaire inspiré de mon expérience du voilier.

Dsc_0358_vers_l_arriere.jpg

La comparaison est valable et, dans un volume beaucoup plus réduit, on peut quand même s’organiser une autonomie appréciable en eau, électricité, nourriture et énergie pour faire des virées d’une bonne semaine, dans un confort tout à fait acceptable.

Dsc01532_Sospel.jpg

Dsc01925_col_du_Turini.jpg

Première sortie vers les alpes maritimes, pour visiter la vallée des merveilles que je ne connaissais que de réputation.

Dsc01979_St_Mitre.jpg

Deuxième balade en rentrant en juillet à Toulouse par le chemin des écoliers, passant par la Camargue, le mont Aigoual par un temps magnifique.

Dsc01703_col_d_Aphanize.jpg

Dsc01716_Blue_moone.jpg

Dsc01726_Chateau_Plantat.jpg

Dsc01745_Marais_d_Yves.jpg

Troisième croisière terrestre vers le pays Basque et la Charente pour y retrouver des amis voileux, on ne se refait pas.

Dsc01791_affluence_au_top.jpg

Retour à Hyères en août avec la famille rassemblée pendant les vacances de tous.

Dsc02047_cousinade.jpg

Dsc02103_St_Cirq_Lapopie.jpg

Après la première cousinade organisée début septembre dans les causses du Larzac, quatrième virée dans les vallées du massif central, Dordogne, Lot, Tarn, Aveyron, pleines de charme, de beauté et d’histoire médiévale.

Dsc02407_Tende.jpg

Dsc02450_Palazzo_Madama.jpg

Dsc02599_lac_de_Come.jpg

Dsc02654_Port_Vauban.jpg

La cinquième sortie fût pour l’Italie des grands lacs alpins, passant par Turin et Milan, que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter, et deux escales délicieuses sur la côte d’azur si accueillante une fois la saison touristique passée, à la fin du mois de septembre.

Dsc027748Le_Puy_chemin_de_St_Jacques.jpg

Dsc02790_Source_de_la_Loire.jpg

Dsc02843_Palais_des_ducs.jpg

Dsc02902_Geneve.jpg

Puis vint une dernière virée d’automne à la montagne, en octobre, passant par les sources de la Loire avec un objectif principal à Chambéry, merci Béatrice et Marc, et des livraisons de colis jusqu’à Genève.

Dsc02925_octobre_a_Hyeres.jpg

Dsc02985_Toussaint_a_Hyeres.jpg

Fin octobre, nous voici de nouveau à Hyères avec un petit goût de fin d’été en famille pour les vacances de la Toussaint. Une occasion aussi de démarrer une prospection immobilière varoise.

Dsc03345_Trabuc.jpg

Dsc03390_cirque_de_Navacelles.jpg

Enfin, il fallait bien revenir à Toulouse, profitant de quelques pèlerinages et découvertes d’endroits à proximité desquels je passais depuis des années sans les voir, prisonnier des horaires et des rendez-vous à respecter.

DSC02722_flamand_du_matin.JPG

Dsc01773_etang_de_Vic_la_guardiole.jpg

Quand je pense qu’on dit que le camping-car est interdit partout, qu’il n’y a plus que dans l’univers concentrationnaire des campings qu’on peut y trouver une place pour la nuit, qu’il ne faut jamais stationner seul dans un endroit désert, que les rôdeurs à l’affût de mauvais coups ne pensent qu’à détrousser les amateurs de grands espaces et de nature, que ce n’est que contraintes et contingences matérielles vulgaires….pfffffffffffffft. Fadaises tout cela, mais il fallait le vérifier. En fait, c’est l’inverse, à condition d’éviter les zones surpeuplées des plages de la côte d’azur entre le 20 juillet et le 15 août. Et on trouve plein de gens sympas ouverts et accueillants sans même avoir besoin de les chercher ! Elle n’est pas belle la vie ?

Dsc03421_desarme.jpg

Et maintenant le beau joujou, désarmé et vidé de tout ce qui peut geler, attend tranquillement son heure au printemps prochain. Place à l’hiver, la taille des arbres et bientôt de nouvelles navigations tropicales, cette fois en mer et à la voile.

mercredi 14 décembre 2016

Six mois en Europe

Les images valant souvent mieux que des textes, je vous propose une galerie des meilleurs souvenirs de cet été 2016, partagés entre Toulouse, Hyères, la Corse puis la Sardaigne, un grande balade dans les alpes du sud, et quelques visites en Suisse Romande ou en Ardèche sur les traces de souvenirs vieux de plus de 60 ans.

P1050229_plage_de_la_Courtade.JPG

Porquerolles en juin c’est le rêve

P1050206_le_deluge.jpg

Mais si les traines de la mousson s’invitent….

P1050208_le_froid_revient.jpg

….. il peut faire froid, au point de faire une flambée, on croit rêver, non ?

P1050415_prise_collective.jpg

Le beau temps revenu, les jeunes font parfois des pêches superbes…



P1050470_mouillage_discret.jpg

Une invitation sur Teimana pour une virée en Corse, ça ne se refuse pas !

P1050488_anse_pointe_capone.jpg

Surtout si la météo permet de pousser jusqu’en Sardaigne (ici Asinara)..

P1050515_Stintino.jpg

….et de se mettre à l’abri d’un coup de vent à Stintino.

P1050549_au_depart_des_Sanguinaires.jpg

Traversée retour depuis les iles Sanguinaires….

P1050555_arrivee_a_la_Badine.jpg

…juste à temps pour arriver avant le coup d’ouest suivant, devant la Badine.

P1050602_Ste_Croix.jpg

Les gorges du Verdon sont très fréquentées en août…

P1050616_Esparron_sur_Verdon.jpg

La forteresse d’Esparon sur Verdon est toujours là

P1050628_Forcalquier.jpg

Et Forcalquier rassemble bien des trésors…

P1050634_cloitre_des_Cordeliers.jpg

Cloître des Cordeliers, utilisé comme centre de formation, (les veinards)

P1050656_ressucee.jpg

Retour timide vers une ancienne vie à Vinon sur Verdon

P1050679_St_Julien.jpg

Saint Julien écrasé de soleil

P1050683_les_voix_animees.jpg

Concert des Voix Animées à l’Abbaye du Thoronet

P1050690_Entrecasteaux.jpg

Jardin et château d’Entrecasteaux (privé)

P1050706_Sillans_la_Cascade.jpg

La cascade de Sillans



P1050711_les_trois_sources_a_Bonnieux.jpg

Et une étape magnifique au Trois Sources (chambres d’hôtes du 12ème siècle), dans le Lubéron

P1050716_Bonnieux.jpg

…..à Bonnieux, qui vous réconcilie avec l’existence (si vous en avez besoin)

P1050725_le_Mont.jpg

Traversant le Rhône, pour une escale d’altitude en Ardèche

P1050737_Essai_de_la_SUP.jpg

Retour à Hyères pour des visites bien agréables : la découverte de la SUP…..

P1050775_delicieux_chocolat_menthole_islandais.jpg

…..et des chocolats Islandais (une merveille)…..

P1050746_tandem.jpg

…..ou la pratique de sports violents….

P1050810_majesteux_a_l_entree_de_la_grande_rade.jpg



Ou simplement très chics….

Hyeres_voile_tradition_34264730.jpg

….et vraiment magnifiques, dans la rade de Toulon….

P1050818_AC_45_en_pleine_bagarre_a_Toulon.jpg

…..A l’occasion de la manche française des AC45, sélectives pour la coupe de l’America

P1050866_Saxo_et_Contrebasse_a_Pierrefeu.jpg

Mais aussi de profiter des journées du patrimoine

P1050894_orgue_de_St_Louis.jpg

Et d’entendre l’orgue de l’église Saint Louis qui mériterait une restauration

P1060002_Depis_le_Saleve.jpg

Genève et son célébrissime jet d’eau vu du Salève

P1050944_CHalet_des_sommets_en_1956.jpg

A 60 ans d’intervalle…. Pèlerinage à Saint Cergues, altitude 1300 m

P1050944_chalet_des_sommets.jpg

Le chalet des sommets est fidèle au poste, et les arbres ont grandi.

P1050978_petit_temps_sur_le_lac.jpg

Le lac Léman couvert de voiles

P1050984_grand_orgue_de_la_cathedrale.jpg

Et un concert à la cathédrale St Pierre, haut lieu du Calvinisme genevois.

P1060035_le_manoir.jpg

Retour en pèlerinage dans les îles d’or, ici le manoir de Port Cros



P1060057_tombes_Fournier.jpg

Et le cimetière de Porquerolles, ici la famille Fournier (anciennement propriétaire de l’île)



P1060120_la_maison_du_bonheur.jpg

Nouvelle virée en Ardèche sur les traces familiales



P1060116_pays_parpaillot.jpg

Dans ce fief huguenot toujours bien vivant



P1060368_10_rue_Jean_Bart.jpg

Grosse animation aux Pesquiers

P1060378_Alexandra_Van_der_Noot__GJ.jpg

Avec le tournage d’un film « le sang des îles d’or » pour France 3

P1060199_la_regie.jpg

Dont une journée à l’Aigo Lindo. P1060224_concentres.jpg

Pleine de policiers qui mènent l’enquête. La programmation de ce téléfilm est prévue au printemps 2017 sur France 3. A vos enregistreurs....

P1060229_jeudi_matin.jpg

Et une grosse tempête d’automne

P1060256_pin_Carayol.jpg

Qui laisse des traces sinistres

P1060265_il_n_a_pas_survecu.jpg

Celui là n’a pas survécu

P1060401_victime_du_coup_d_est.jpg

Et celui-ci ne vaut guère mieux

P1060507_calme_plat.jpg

Mais le calme revient vite

P1060411_mas_du_langoustier.jpg

Et permet de nouvelles sorties dans les iles, ici le Mas du Langoustier

P1060465_a_L_ile_du_Levant.jpg

L’escorteur désarmé et passablement rouillé qui protège le port militaire du Levant

P1060499_dernier_bain_de_l_annee.jpg

Et les derniers bains de l’année, le 1er novembre

PICT0126.JPG

Avant la fermeture, une inspection du toit avec le drone

P1060537_tuile_a_remplacer.jpg

Permet de découvrir une tuile cassée, et un chantier à venir.

P1060613_demontages_inutiles.jpg

Retour au bercail, avec son lot de bricolages indispensables

P1060616_apres_isolation.jpg

Ré-isolation des antiparasites Honda défectueux

P1060606_So_Cheval.jpg

Visite à la nouvelle installation de So Cheval, impressionnante.

P1060618_bons_baisers_de_St_Jean.jpg

Anniversaires de novembre

P1060621_taille_et_tondu_pour_l_hiver.jpg

Entretien du jardin

P1060626_dernieres_roses.jpg

Taille des rosiers pour leur dernière floraison

Super_Lune_XVM29afd104-aa96-11e6-b242-40cc78b98222.jpg

Observation la super lune du 14 novembre 2016

P1060629_prem_s.jpg

Confection de la traditionnelle Schichtorte

Avant la fin de l’année et de repartir aux Antilles début 2017, il y aura encore un voyage à Genève à l’occasion de la fête historique de l’Escalade, commémorant la victoire sur les assaillants savoyards qui prétendaient à nouveau conquérir cette place forte, en 1602. Depuis, la paix règne dans la confédération helvétique, bravo !

jeudi 17 septembre 2015

Au Boulot !

Déjà presque cinq mois que nous vous sommes restés quasiment muets. Et pourtant nous avons vécu des aventures nombreuses et variées.

P1020226_super_visite.JPG

La première était, début mai, l’échange standard du cardan gauche d’Alain deux ans après le cardan droit. C’est le même chirurgien qui a procédé à cette opération, parfaitement réussie, au point qu’il est rentré à la maison deux jours après, à pied avec ses béquilles et sa valise, le taxi commandé ne s’étant pas présenté !

P1020245_vieux_reve.jpg

P1020507_c_est_la_bonne.JPG

Après trois semaines de convalescence, il a pu reprendre des activités quasi-normales et finir sa rééducation à Hyères en remettant le semi-rigide à l’eau pour la saison. Evidemment, pour la pratique du ski nautique, c’était encore un peu tôt pour lui, mais les autres en ont profité abondamment.

P1020447_1er_essais_de_ski.JPG

P1020423_baignade_de_reve.jpg

Les visites familiales ou amicales ont repris un rythme soutenu pendant les mois de juillet et d’août, comme chaque année, au plus grand plaisir de tous. La grosse canicule qui a duré un mois n’a gêné que ceux qui n’étaient pas en vacances à cette époque. On a bien pensé à eux. Mais avec quelques jours de mistral fin juillet, la mer, dont la température était montée à 27°, s’est bigrement refroidie, et il a fallu attendre un peu pour la retrouver agréable.

P1020463_mue_de_cigale.JPG

Img_2358_bel_anniversaire.jpg

Pour son 70ème anniversaire, Alain a eu le plaisir de réunir tous les siens à Toulouse. Grâce à une météo très favorable, les pommes du jardin sont arrivées à maturité à ce moment là. En secouant vigoureusement le pommier, il en tombait une dizaine à chaque fois, parfois sur la tête des petits enfants qui éclataient de rire. Les cageots se remplissaient à toute vitesse, saturant les capacités des casseroles de compote et les plats à tarte. Un régal ! Même les chevaux en ont profité.

P1020679_recolte.jpg

P1020685_ils_sont_tous_la.jpg

Mais il fallait ensuite passer aux choses plus austères voire plus sérieuses. Vivre 40 ans dans la clandestinité en exploitant des stations radios maritimes de bord sans licence ni certificat de capacité devenait déraisonnable.

P1020223_canotage.JPG

En effet, la nouvelle réglementation maritime a pris un sérieux coup de jeune (si l’on peut dire) avec la mise en vigueur de la division 240 au 1er mai 2015. La principale motivation de ce texte est d’améliorer l’efficacité et l’organisation des secours en mer. L’équipement des yachts de plaisance fait ainsi un grand et coûteux bon en avant ( ?) avec l’obligation d’emporter des postes émetteurs-récepteurs fixes et mobiles ainsi que des balises de détresses automatiques ou autres répondeurs radar. Bref, au lieu de s’occuper de régler son problème urgent s’il en a un, le capitaine devra consacrer du temps à envoyer des messages, à répondre à l’administration qui veut le secourir, à programmer les appels automatiques…. etc.

P1020527_amis_de_30_ans.jpg

Et bien sûr, pour cela il faut obtenir une licence d’exploitation de station de radio avec numéro international de MMSI, passer un Certificat Restreint de Radiotéléphoniste (CRR) assortis de déclarations diverses et variées, et tenir à jour en permanence ces documents, sous peine de lourdes peines d’amendes ou même de prison pouvant aller jusqu’à trois ans ferme. On croit rêver !

P1020548_picnic_a_la_Palud.jpg

Alors, vaille que vaille, Alain s’y est mis. Heureusement l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) semble organisée et les dossiers qu’on lui envoie sont suivis d’effet assez rapidement. Le site Internet est accessible, même à une intelligence moyenne. On peut aussi leur téléphoner pour obtenir des précisions, et ils répondent efficacement. Un bon point. Les dossiers de licence des deux bateaux (Dartag et Dartag II) ont abouti quelques semaines.

P1020554_meduse_de_la_Palud.jpg

Ensuite, après un mois de bachotage acharné du guide téléchargé de 55 pages denses au format A4, plus les annexes, et avoir acquitté les frais de dossier (78 euros quand même), Alain s’est présenté à l’examen du CRR au centre de Toulon. Il y avait onze candidats qui devaient répondre, au moyen d’un boîtier électronique individuel programmé pour chacun, à 24 Questions à Choix Multiple (QCM) sous l’œil bienveillant mais vigilant d’une examinatrice-opératrice vidéo.

P1020517_Oh_la_belle_rouge.JPG

Tous ont été reçus plutôt brillamment, obtenant entre 14 et 24 points sur 24, alors qu’il suffisait de la moyenne pour réussir. Avec 23/24, il a un peu regretté d’avoir travaillé plus que nécessaire. D’autant plus que, dans une semaine ou deux, il aura tout oublié ou presque, sauf l’essentiel, qu’il connaissait déjà avant l’examen.

P1020658_Bientot_la_compote.jpg

Mais, désormais, nous serons en règle, et c’est une vraie satisfaction morale. Cela ne nous empêchera pas, sans doute, d’être toujours prudent pour éviter de blesser ou perdre un équipier, et d’essayer d’éviter les situations à risques pouvant déboucher sur une urgence ou une détresse, comme avant. Et si cela doit arriver, espérons ne pas avoir besoin d’appeler au secours, mais sait-on jamais ? Restons modestes.

P1020663_prete_pour_les_morfales.jpg

P1020701_montage_complet.jpg

P1020742_circuit_imprime_refait.jpg

Alors, en ce début d’automne boréal, nous allons achever notre préparation en vue de retrouver Dartag à Pointe à Pitre, et lui offrir avant Noël, un grand toilettage pour un troisième hiver au chaud sous les tropiques. Les petits bricolages n’ont pas manqué, comme la fabrication d’un narguilé de plongée pour les travaux sous-marins ou la réfection complète du circuit imprimé de la télécommande du guindeau.

P1020968_La_verne_entree.jpg

Nous profitons aussi des journées du patrimoine pour découvrir des endroits de rêve récemment restaurés.

P1030004_l_Almanarre.jpg

Ou profiter du merveilleux spectacle des sports de vent à l'Almanarre. Mais en attendant, nous goûterons le retour à la vie urbaine, voire parisienne, et ses plaisirs, pendant quelques semaines.

P1020125_en_attente.jpg

Les trois premières tempêtes tropicales de la saison 2015 n'ont pas eu de conséquence. Pourvu que cela dure ! Et pensons à nous protéger des terribles moustiques qui nous attendent là-bas !

Stinging mosquito

lundi 29 juillet 2013

La fête chic

La date du retour de cette virée de printemps permettait d’arriver à Hyères à temps pour préparer un évènement considérable qui devait se dérouler pour la première fois dans cette maison de famille. La troisième génération après les fondateurs de l’Aigo Lindo accueillait le mariage de l’une des cousines, Claire, avec un membre, Jean-Baptiste, d’une autre famille nombreuse originaire du Jura. Ils s’étaient connus à l’université de droit, à Paris où ils s’étaient fiancés en grande pompe, en février 2012. Cela les a conduits au notariat qu’ils commencent à exercer tous les deux.

P5203541_lundi_midi.jpg

La préparation de la maison et du jardin était un boulot de longue haleine, pour réparer quelques outrages du temps et lui donner un air de fête. Des peintures extérieures, à la plomberie et l’électricité, de la taille des haies au nettoyage des allées, et du dé-griffage des sorcières à l’éclairage nocturne et à la fabrication de petits salons d’extérieur formés des rondins de bois, chacun pu exprimer ses talents.

P7264039_Buffet_vendredi.jpg

Le vendredi soir, un rassemblement des deux familles autour d’un buffet était surtout une occasion de faire connaissance. Les tenues décontractées, le buffet « home made » et le rosé de différentes origines rassembla environ 70 personnes dans la douceur de cette chaude soirée d’été. Quelques uns n’hésitèrent pas à piquer une tête dans la mer si proche. L’histoire ne dit pas s’il s’agissait d’un véritable nain de minuit.

P7274050_arrivee_de_la_mariee.jpg

La journée de samedi était celle des cérémonies officielles et des émotions les plus fortes. Au plus fort de l’été varois, en plein cagnard, la réunion des deux familles avec tous leurs amis dans l’église Saint-Louis à Hyères permit de mesurer l’héroïsme des hommes chaudement vêtus de costumes trois pièces voire de jaquettes pour les plus proches, les femmes étant plus à l’aise dans leurs robes ou tenues légères, avec leurs éventails.

P7274068_sortie.jpg

Les deux prêtres, venus spécialement de Paris en avion le matin même, ont concélébré une messe avec le curé de la paroisse, rappelant l’histoire de l’engagement des fiancés, les valeurs de ce mariage religieux, de la tradition et de l’histoire de France. Les mariés se dirent oui sous les objectifs des deux photographes accrédités en exclusivité, en présence d’environ 150 invités, témoins, cousins parfois très éloignés et amis venus de partout, et même de New York où Claire avait fait plusieurs séjours. A la sortie, sur le parvis, les jets de pétales de roses et le crépitement des flashes des photographes amateurs firent ensuite place au mariage suivant qui avait pris, du coup, un peu de retard.

P7274081_les_pins_penches.jpg

Après un petit temps de repos et de détente au bord de la mer, tous les invités se sont retrouvés pour une grande soirée de fête dans un établissement très chic du Cap Brun. Le cadre merveilleux de cette vieille propriété dite « les pins penchés », accrochée à la falaise, avec son jardin exotique et son calme parfait était à la hauteur de cet événement. Les participants purent goûter les délices de l’apéritif accompagnés par un petit orchestre de jazz de bon aloi et se retrouver ou faire connaissance pour certains.

P7274109_la_fete_commence.jpg

Le diner sous la grande tente blanche, démarra avec une intervention admirable du Disc Jockey, capable en deux temps trois mouvements de faire danser quasiment tout le monde dans une ambiance de folie. Epuisés et dégoulinants, les danseurs prirent alors place à leur table soigneusement organisée par affinité ou opportunité. La cuisine du chef étoilé laissa par moment place aux discours et aux montages photo et vidéo évoquant la jeunesse des mariés, leur éducation, leurs frasques, leurs passions et leurs petits travers ou qualités. La qualité et l’humour de ces montages devait sans doute beaucoup à la profession du témoin principal de la mariée, réalisatrice de TV. Le discours du père de la mariée, en forme de journal intime remontant bien avant sa naissance et présentant cette union comme l’aboutissement de 50 années de réflexions personnelles assises sur les évènements de l’actualité de ces décennies, fut un grand moment. Merci Denis.

P7284118_ouverture.jpg

La soirée endiablée ne pris fin qu’au lever du jour et chacun, avant de repartir, devait souffler dans l’éthylomètre qu’il avait apporté, afin de minimiser des risques des retours. Bien en avait pris à l’organisateur, car la police attendait à la sortie de l’établissement et n’eut à dresser aucun PV, heureusement !

P7284137_buffet_du_dimanche.jpg

Dimanche un grand buffet décontracté était organisé dans les jardins de l’Aigo Lindo, au bord de la mer. Un traiteur avait tout prévu sauf le vent d’est assez fort, qui faisait voler les nappes et les décors floraux. Mais cela rafraichissait bien l’assistance d’environ 80 personnes ravies de profiter aussi de la plage et des baignades dans l’eau à 25 degrés. Ce n’est qu’en fin d’après-midi que les mariés purent se retrouver seuls et préparer leur départ en voyage de noces, sous forme d’un safari en Tanzanie complété d’un séjour à Zanzibar. Vive les Mariés !

P7284141_vive_les_maries.jpg

mercredi 10 octobre 2012

Encore un peu s'il vous plait...

Marie-France avait une envie folle de faire connaissance de son dernier petit fils. Mais c'est qu'il était bien au chaud, Alexandre, et qu'il y resté un peu plus que prévu. N'y tenant plus, elle a pris son courage à deux mains et finalement préféré rentrer seule à Paris pour être disponible sans délai, le moment venu. Ce fut le 23 septembre, et tout s'est très bien passé: la mère, l'enfant et aussi le père, qu'on oublie parfois (et pourtant c'est souvent lui qui souffre le plus), ont très bien supporté ce moment fondamental de la vie d'un couple avec la naissance de son premier enfant.

Pendant ce temps là, il fallait ramener Dartag à son port d'origine et le désarmer pour l'hiver, fin septembre début octobre.

bonne brise d'est à Sicié

Une bascule d'est étant prévue dans quelques jours, il suffisait de l'attendre pour profiter d'une confortable allure portante.

nuée sur le Golfe d'Aigues Mortes

Cela permet d'avancer, en deux jours de belle navigation, jusqu'au golfe d'Aigues Mortes........

Bon vent belle mer

.......et d'arriver à Sète en même temps que les Bavaristes de l'amicale, au terme d'un parcours de ralliement pour la "route des huitres". Ce rallye annuel est surtout gastronomique, et consiste à faire le tour de l'étang de Thau en flottille, en faisant goûter aux autres équipages les spécialités locales.

Sète, en attente des ponts

Bien sûr cela commence par l'attente de l'ouverture de ponts de Sète, avant de se retrouver pour un diner à Mèze.

mouillage de Mèze

Le lendemain, au réveil, le mouillage de Mèze est vide, ils sont tous déjà partis à Marseillan car il n'y aura pas de place pour tous dans le petit port.

Canal de Marseillan

La soirée moules-saucisses-huitres-vins locaux, se termine fort tard après la visite des caves d'un fameux breuvage local appelé Noilly Prat. Heureusement il n'y pas d'alcotest, et de toute facon le retour à bord en zodiac en pleine nuit ne pose aucun problème, si l'on respecte quelques limites.

Régates dominicales sur létang de Thau

Le dimanche matin, malgré un temps gris et tristounet, les mordus du CN Marseillan répondaient présents à la régate dominicale dans une brise régulière d'est.

mouillage d'attente à Balaruc

Un avis de vent d'ouest fort étant annoncé dans la nuit, le mieux était d'aller mouiller le soir devant Balaruc-les-bains, à l'autre bout de l'étang pour sortir de l'étang le lundi matin. Après avoir franchi les ponts, la sortie ouest du port de Sète, contre le vent et la mer associée, n'était pas très agréable. Comme la météo prévoyait une amélioration en fin de matinée, il était envisageable de poursuivre au près, à l'abri de la côte, sous voilure réduite, en direction du Cap d'Agde en attendant que le vent mollisse.

53 noeuds au Cap d'Agde

Il a au contraire fraichi violemment, 40-45 noeuds, à l'approche du Brescou, et il valait mieux s'arrêter en souhaitant que les prévisions de la météo se réalisent. Les rafales au mouillage dans l'avant port dépassaient les 50 noeuds. Lorsqu'elles ont molli régulièrement à moins de 30 noeuds, au début de l'après-midi, nous sommes repartis.

arrivée à Leucate

Le vent est devenu rapidement plus raisonnable, et la mer avec, permettant de profiter d'une dernière navigation paisible pour cette année. Il a même fallu utiliser la risée Volvo pendant une heure et demi pour arriver à Port Leucate en début de soirée.

La saison 2012 est terminée, vivement 2013. Un petit bilan de cette année fera l'objet du prochain billet.

mardi 25 septembre 2012

Le temps des libellules

Et maintenant, place à ceux qui ne sont pas tributaires des vacances scolaires.

4ème génération

A la plage, la foule est moins dense

la plage est à nous

Mais l'affluence au mouillage est encore forte, surtout par vent d'ouest.

fréquentation de fin de saison

Une gros corps pluvieux orageux a duré trois jours. C'est classique à cette période.

averse pendant trois jours

Mais le beau temps est presque revenu.... il ne va pas tarder.... à l'Estagnol....

la pluie s'éloigne à l'estagnol

...et à Hyères......Une visite très british, la captain est heureux....

Captain et Dady

Ils sont venus, ils sont tous là !

ils sont venus

La saison des libellules bat son plein

libellules

Le canotage est paisible

canotage

Au retour de la plage, le rinçage est un sport d'hommes.

les hommes au rinçage

Et pour les courses, l'attelage tient la route

départ en course

Même Pistou profite de ses derniers instants de bonheur

Pistou pour toujours

Le soir, c'est la répétition de musique avant le diner

chansonnettes du soir

Les câlins de Tatie

câlins de Tatie

Et l'été se prolonge, calme, beau, chaud..............

avec les deux petits gars

.............avec des bains de bonheur et de tendresse...................

Maman aime l'eau aussi

puis les lectures avant le coucher.

avec Papylain

mercredi 05 septembre 2012

Le mois d'août à virer

La famille et les amis, c'est sacré. A égalité avec la croisière, na !

Et maintenant on s'occupe d'eux, dont les activités, professionnelles ou autres, ne leur laissent pas autant de loisirs que nous. A notre grand âge ils sont quand même mérités.

Fanny et Denis

Mais ce mois d'août 2012 est aussi celui d'un terrible drame, avec la perte d'une nièce adorée, enlevée à 34 ans à l'amour de son mari, resté veuf après à peine deux ans de mariage. Voir mon billet "Le Toit du monde" du 1er décembre 2010. L'injustice des maladies, qui frappent au hasard, nous a tous fait hurler de douleur. A Annecy, le rassemblement familial spontané qui s'est organisé à cette occasion a permis d'entourer pour un temps les plus touchés, et de resserrer encore les liens familiaux autour d'eux.

vallée blanche

Notre magnifique retour au milieu des montagnes, après cette vallée blanche qu'elle aimait tant, fut presque un dernier hommage que nous pouvions lui rendre. A nous maintenant de la faire vivre dans nos souvenirs.

ça roule

Le mois d'août à Hyères est celui des arrivées et des départs des vacanciers, avec souvent des sorties à la journée. Généralement l'équipage est nombreux et désireux de profiter du beau temps, de la chaleur, du soleil et de l'eau de mer à 23°, et même jusqu' à 27, dans cette belle rade qui est un paradis pour cela.

arrivée de Tangaroa

Naturellement les neveux et nièces profitent de cette période pour retrouver leurs cousins et cousines et visiter ou revisiter cette région au patrimoine si riche.

neuveux et nièces

Certains préparent même quelque chose d'important pour 2013

Ils se préparent poour 2013

Les virées dans les iles d'Hyères avec le joli petit canot familial, que se disputent les skippers potentiels, souvent par bonne brise, sont aussi des occasions de picnics d'enfer et de rassemblements à bord de Dartag.

La Huguenotte

Il ya aussi les "privilégiés" qui s'y offrent une croisière de quelques jours, et rivalisent de créativité sur les tartines du petit déjeuner.

confis

Parfois un régime d'est rend le mouillage à Hyères inconfortable. Les grandes baies de Porquerolles sont alors accueillantes pour de nombreux voiliers, y compris les plus grands, dont l'un s'est fendu d'une manoeuvre "à l'ancienne" pour venir mouiller à la voile.

mouillage à la voile

Les new-yorkais de passage n'ont pas raté leur bronzage.

visite des new-yorkais

Les groupes se suivent.............

groupe du tennis

.........et ne se ressemblent pas toujours..........

groupe des Pesquiers

........si, ceux là on les reconnait.....

Ernesto aux barres

Il y a aussi, bien sûr, ceux de toujours..........

les invariants

...........et ceux qui repartent après quelques jours de régalade......

A bientôt et revenez quand vous voulez

Mais il faut aussi penser aux petits travaux d'entretien qui doivent garder la maison dans un état irréprochable. Sur ce plan, il y a encore du boulot, mais les volontaires ne se font pas prier.

petits travaux à la maison

C'est d'autant plus facile lorsqu'un bon coup de mistral empêche les sorties à la voile.

fort coup de mistral

Mais cette année, il n'a pas été fréquent, et surtout c'était plutôt bref, si bien que la température de l'eau de mer est restée très acceptable jusque tard dans la saison.