dartag

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - clé 3G

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 17 avril 2010

Internet à bord, le casse tête.

Le désastre économique constaté en 2009 (plus de 1100 euros de factures SFR et BOUYGUES en cinq mois, deux fois plus que le budget gasoil) pour la transmission de nos billets et la consultation de la météo méritait une recherche d'amélioration pour la suite.

Tant que l'on reste à proximité des côtes, en Méditerranée, il semblerait que la 3G et la Wifi soient les seules solutions viables.

La 3G reste abordable tant que l'on peut utiliser son forfait français.

Nous avons désormais à Bord un téléphone Nokia N97mini avec un forfait Orange origami. Le surf est possible sans limite sur le réseau Orange, mais, même avec un smartphone, quelque que soit sa qualité, de nombreuses fonctionalités sont absentes en particulier l'enregistrement des fichiers, et souvent la lecture des sons et des vidéos sont en mode dégradé ou impossibles.

Nous avons aussi une clé 3G+ de SFR couplée à un abonnement ADSL à la maison. Elle sert de modem haut débit connectée au mini PC du bord. Parfait, et pas cher, en France.

En Espagne et en Italie, désormais en Grèce aussi depuis 2010, l'achat d'une carte 3G locale est possible avec Vodaphone ou TIM par exemple, mais ne peut être utilisée que dans un téléphone modem ou une clé 3G vraiment débloqués. Et c'est là où le bât blesse, car les procédures de déblocage fournies par les opérateurs sont plus ou moins disponibles et surtout pas fiables. Même lorsqu'on a obtenu le message "déblocage réussi" on est sûr de rien. Pire, la procédure peut avoir des effets nuisibles au point que la clé 3G SFR que nous croyions avoir débloquée, non seulement n'a pas accepté une carte Maltaise, mais ne reconnaissait même plus sa propre carte SFR après cet essai raté. On a un peu l'impression que tout est fait pour obliger le client à utiliser le "roaming" qui, certes marche très bien, mais coûte une fortune.

L'alternative est la Wifi. Sa disponibilité sous forme de spots locaux est malheureusement limitée par un rayon d'action très faible autour de la borne privée ou publique qui fourni le service. Il arrive encore d'en trouver une qui soit non protégée, mais c'est de plus en plus rare. Il faut donc identifier l'origine et obtenir la clé WEP qui va bien. Lorsque c'est un café ou un restaurant (fréquent en Grèce), on l'obtient facilement. Sinon c'est pratiquement impossible. Dans les ports de plaisance ou Marinas, cela existe aussi, hélas souvent payant, en plus du prix de l'escale, parfois très cher (6 euros de l'heure dans certains cas).

Certains opérateurs (FREE ou SFR par exemple) utilisent un canal spécial des "box" installées chez leurs clients ADSL pour fournir à ceux qui se déplacent l'accès Wifi gratuit avec un identifiant et un mot de passe personnel. Excellente solution si l'on peut capter un tel spot de son opérateur ADSL. SFR développe même un partenariat avec FON pour offrir à ses clients un tel service à l'étranger. Bravo.

Mais, de toute façon, l'utilisation d'un spot Wifi, quel qu'il soit, n'est possible qu'à très courte distance, quelques dizaines de mètres au mieux. A moins d'avoir un booster d'antenne Wifi connecté à son micro. On peut alors atteindre un ou deux kilomètres de rayon d'action et cela change tout. Nous nous sommes donc équipés d'une petite carte USB de chez Alfa Network équipée dune antenne sensible et d'un ampli à l'émission (la Wifi est une communication duplex) permettant de capter et de communiquer efficacement avec une borne Wifi située à plusieurs centaines de mètres, voire plus d'un kilomètre, expérience faite. Le tout pour moins de 40 euros.

Wifi long range

Normalement, la croisière 2010 devrait être moins coûteuse et plus confortable en communication Internet que celle de 2009. Même le téléphone, avec Skype, devrait être accessible, épargnant nos forfait, et le hors-forfait-hors-de-prix, de la téléphonie mobile. Bilan en fin de saison.

Il restera ensuite à régler la question de l'accès à internet et au téléphone au large. Mais c'est une autre histoire. Nous vivons dans une société où les facilités de communication terrestres et mobiles sont telles qu'on finit par en devenir dépendant. Peut-être serait-il bien de se désintoxiquer un peu de ce côté là aussi.

vendredi 27 mars 2009

Clé 3G+ bloquée ?

Clé 3G+ SFR

A tout hazard, j'ai essayé de voir comment désimlocker la clé 3G+ fournie par SFR.

Après quelques navigations "au jugé" dans les méandres des serveurs vocaux de SFR (accès en appelant le 1023), j'ai fini par tomber sur une interlocutrice qui m'a donné la solution. Il faut télécharger un petit utilitaire sur leur site et l'exécuter en saisissant le code de désimlockage qu'elle m'a donné.

Cela n'a pas marché du premier coup car elle s'était trompée dans le code. Mais après un nouvel appel presque direct, j'ai eu le bon code et le désimlockage a marché immédiatement.

Le fichier .ZIP téléchargé comprend l'utilitaire de désimlockage et la procédure à suivre, plutôt bien expliquée.

En annexe la procédure à suivre et le site de téléchargement: http://www.sfr.fr/assistance/outils/utilitaires-telecharger/index.jsp