detroit_d_Ormuz.jpg

L’extrémité de la péninsule qui pointe vers l’Iran, marquant la rive sud du détroit d’Ormuz, est une province du Sultanat d’Oman, séparé de 50 kilomètres du reste du territoire par une zone aux frontières incertaines faisant partie des Emirats Arabes Unis (EAU, en anglais UAE). Il y en a sept dont les plus importants sont Dubaï et Abou Dhabi. Certains sont minuscules. La largeur du détroit est de 40 à 60 kilomètres. Un tiers du trafic mondial de pétrole passe ici.

Dsc02259_Khazab.jpg

Du petit biréacteur d’Oman air, un Embraer de 40 places en approche vers Khasab (en bas à gauche de la photo), nous avons une vue presque générale de l’extrémité nord du Musandam. On observe le découpage complexe de cette côte formée de fjords profonds et de montagnes arides.

DSC02269_Edho.jpeg

Nous sommes accueillis à la sortie de la petite aérogare par Eldo (chemise verte). D’origine indienne, et arrivé il y a une dizaine d’année, il a monté un petit business d’accueil des visiteurs et de location de chambres d’hôtes qui semble florissant. Il a organisé avec son réseau notre séjour sur place.

Dsc02267_Poissons.jpg

Cela commence chez les pêcheurs qui nous vendent notre excellent repas du soir, et nous conduit dans le restaurant qui fera cuire nos poissons en papillotes et les assortira des garnitures de notre choix (riz et légumes). Il en profite pour acheter son dîner et viendra nous chercher à la fin du nôtre pour nous ramener à notre hébergement. Une merveille d’organisation.

Dsc02273_Khazab.jpg

Dès le lendemain matin, il nous conduit au port de Khasab et nous embarquons pour une journée de croisière sur un boutre d’environ vingt mètres. Sur la vingtaine de passagers, il y a six européens et le reste d’Omanis et d’Emiratis dont quelques familles en noir et blanc avec enfants.

IMG_20191129_153153_boutre.jpg

L’équipage nous accueille chaleureusement. L’un d’eux, marocain, parle français.

Dsc02273_Khazab.jpg

A la sortie du port, nous sommes frappés par le nombre de petits bateaux et puissants canots rapides qui entrent et sortent. Nous réaliserons qu’il s’agit des commerçants (ou trafiquants) qui assurent plus ou moins clandestinement les échanges avec l’Iran, frappé par l’embargo américain. Ils viennent essentiellement livrer du bétail, surtout des chèvres, et repartent avec des produits hi-tech, des machines ou de l’électroménager dont l’Iran manque cruellement. Ce trafic est déclaré illégal par l’Iran, qui ne le réprime pourtant pas, mais parfaitement admis par Oman. Bref vous comprenez que la situation est complexe, mais que les intérêts bien compris de chacun priment.

Dsc02284_Khazab.jpg

La frégate de la marine omanaise qui veille en rade sert d’alibi pour le contrôle des échanges.

20191129_110520_Fond_du_fjord.jpg

20191129_110930_village.jpg

Les paysages dans le fjord sont stupéfiants. Quelques pêcheurs vivent dans de minuscules villages dépourvus de tout accès par la route.

Dsc02294_Balade_en_boutre.jpg

C’est grand, c’est lumineux, c’est très minéral

DSC02298_Dauphin.JPG

Et presque immédiatement les premiers dauphins apparaissent.

Dsc02304_derniere_Sony.jpg

Cela génère un mitraillage en règle de la part des passagers, les vidéos sont très belles.

20191129_112341_dauphins.jpg

Les capitaines les attirent avec des sifflements ou en navigant en parallèle.

IMG_20191129_123453_boutre.jpg

Les écrans exercent la même fascination sur les enfants quelle que soit leur culture.

20191129_120810_lagon_vert.jpg

Nous aurons deux arrêts baignades.

IMG_20191129_131013_Marmites.jpg

Le premier suivi du déjeuner à bord, apporté par un bateau de service venu spécialement avec les marmittes et la vaisselle.

20191129_142249_feeding.jpg

20191129_151849_Nadine.jpg

Nadine s’est éclatée en nourrissant les centaines de petits poissons qui l’assaillaient avant de profiter des confortables banquettes de notre boutre.

20191129_111855_fjord.jpg

20191129_134944_mineral.jpg

20191129_132749_village.jpg

Au retour, en fin d’après-midi, la lumière était encore plus belle.

20191130_101359_Noel.jpg

20191130_105204_galerie.jpg

Le lendemain après une petite visite chez LULU Hypermarket, d’une propreté chirurgicale,....

20191130_111828_Khazab.jpg

….nous enchaînons avec une visite du fort de Khasab…

20191130_110412_Khasab_fort.jpg

20191130_110949_Fort_Khasab.jpg

20191130_111516_Khazab.jpg

…lui aussi superbement meublé et restauré…puis sommes partis à la montagne avec un chauffeur d’Eldo.

20191130_143428_Ghubbat_al_Ghazira.jpg

La vue plongeante sur un autre fjord est encore plus spectaculaire

20191130_153356_Alpage_Sayh_1140m.jpg

Puis nous sommes montés vers les hauts plateaux où nous avons eu la surprise de trouver une plaine agricole à plus de 1000 mètres d’altitude et plusieurs villages

IMG_20191130_155547_fossiles.jpg

Et dans les paturages, à 1400 m, la plupart des rochers sont couverts de coquillages fossilisés.

20191130_160629_rencontreT.jpg

Et là, s'est produite une rencontre insolite avec un saoudien venu passer le week-end au frais sous la tente avec sa famille. Ayant vécu deux ans en Suisse, il parlait très bien notre langue. Le monde est petit..

Mais, avec la fin d’après-midi, la fraîcheur de l’altitude et l’approche de la nuit nous ont arrachés à cette magnifique découverte des montagnes sauvages du Musandam.

20191130_164142_Chaos_de_roches.jpg

20191130_164841_Wadi_Bana.jpg

Dans la descente, un chaos de rochers fracturés qui s’empilent sur les flancs de canyons vertigineux, offre un paysage de création du monde avec une végétation réduite à quelques arbustes faméliques. Notre puissant Toyota 4x4 a encore démontré ses qualités tout-terrain.Mais en arrivant dans la vallée nous étions moulus d’avoir été bringuebalés, pour ne pas dire secoués, pendant plus de 3h.

La nuit fut réparatrice avant de partir à l’aube avec un autre chauffeur d'Eldho qui nous emmenait aux Emirats. Il nous a bigrement facilité le passage de la frontière. Nous lui avons confié nos passeports et il n’a fallu qu’une heure et demie pour franchir les quatre bureaux successifs et obtenir les tampons nécessaires au visa Emirati. Seuls, il nous aurait sans doute fallu la demi-journée !

Aussitôt passée la frontière, nous entrons dans un autre monde.

20191201_110434_grues.jpg

20191201_170536_chantiers.jpg

Celui des chantiers permanents et de la démesure. Celui de Dubaï. Que de grues, que de grues !

20191201_131520_Noel.jpg

IMG_20191201_132648_Gevora.jpg

Celui du luxe, du père Noël et des gadgets, de la surenchère dans le clinquant..

20191201_133047_Gevora.jpg Notre chambre, au 65ème étage du Gevora (sur 71, c’est le « world’s tallest hotel) était immense, très agréable, et la vue fantastique…On notera quand même que le nettoyage des immenses baies vitrées laisse à désirer. Mais comment les tenir parfaites après chaque averse ou tempête de sable ? Nous avons alors une petite pensée pour les laveurs de carreaux de tous ces immenses buildings, qui passent leurs journées suspendus dans des nacelles vertigineuses afin que les touristes aient l'impression d'être en hélico...

20191201_134957_gratte_ciel.jpg

20191201_135037_gratte_ciel.jpg

20191202_082914_lever_de_soleil.jpg

La vue sur presque tout l'horizon est fascinante....

20191201_161612_sculpture.jpg

Les sculptures sont des plus étonnantes

20191201_165213_Burj_Kalifa.jpg

La tour Burj Kalifa fût un temps la plus haute du monde à 838 mètres. Elle domine l’hôtel « The Palace », qui prétend être le plus luxueux du monde.

20191201_180143_Fontaine.jpg

20191201_180246_fontaine.jpg

Les fontaines sont de véritables feux d’artifice dont la chorégraphie est superbe.

20191201_193748_de_nuit.jpg

20191202_094419_Jaguar_F_type.jpg

20191202_143509_En_ville.jpg

Et la nuit est féerique. Tous les derniers modèles de voitures des marques les plus prestigieuses du monde sont dans les rues et les parkings. L’autoroute qui dessert la ville a huit voies dans chaque sens.

20191202_115322_vieux_dubai.jpg

20191202_115844_vieux_dubai.jpg

Le "vieux port" frémit de bateaux en tous genres pour tous les échanges (ou tous les trafics).

20191202_121637_Bric_a_Brac.jpg

20191202_122515_vieux_dubai.jpg

Le souk regorge de bric-à-brac et de richesses.

20191202_145456_Marina.jpg

20191202_150049_Marina.jpg

Les marinas sont tapies au pied des tours les plus originales et les plus nombreuses.

20191202_160407_metro.jpg

20191202_165434_metro.jpg

Le métro automatique est le plus propre et le plus sûr du monde

20191201_151829_gratte_ciel.jpg

20191201_153535_gratte_ciel.jpg

Les gratte-ciels rivalisent d'élégance et d'originalité.

IMG_20191202_151059_Marina.jpg

Certaines photos paraissent être anachronismes, mais les saoudiens sont nombreux à Dubai.

20191202_201817_Gevora.jpg

20191202_201931_Gevora.jpg

Les piscines en plein air sont les plus hautes du monde au milieu des gratte-ciels.

IMG_20191201_160219_Mall.jpg

IMG_20191202_115004_vieux_Dubai.jpg

Toutes les excentricités sont possibles et admises, même pour les cabines téléphoniques.

IMG_20191202_133545_vieux_Dubai.jpg

20191201_155643_Mall.jpg

20191201_160445_Mall.jpg

Les centres commerciaux, d’une variété et d’une propreté presque inimaginables, sont ouverts 24h sur 24.

IMG_20191201_204124_Gevora.jpg

Et le soir venu, il était délicieux de retrouver le calme et le confort de notre hôtel doré et un peu kitch.

20191203_090046_chantiers.jpg

En un jour et demi, nous n’avons vu que peu de choses dans cette immense métropole de tous les extrêmes. Décollant pour le retour, nous avons encore survolé un des plus grands projets du monde qu'est cette nouvelle île artificielle en construction. Mais nous avions notre compte de superlatifs, et un certain sentiment d’écœurement ou même d’indécence, devant cette frénésie de fête, de consommation, de béton, cette débauche d’énergie, de lumière, d’or et de chrome, de grosses bagnoles,………

Pauvre planète…même si nous avons un peu l’impression d’être des vieux c….

Emirates et la météo nous ont offert un somptueux voyage de retour dans l’un de ces A380 qui symbolise, lui aussi, la course au gigantisme et aux records. Les dinosaures ont disparu après avoir atteint une taille maximale supportable durablement sur notre planète. Et nous, où allons-nous ?

20191203_112049_Kurdistan.jpg

Après le golfe persique, la couche nuageuse s’est progressivement désagrégée

20191203_113023_Kurdistan.jpg

…nous permettant de voir le nord de l’Irak…

20191203_114057_Turquie.jpg

…puis le Kurdistan turc enneigé….

20191203_120232_Mer_Noire.jpg

…la côte nord de la Turquie sur la mer Noire…

20191203_131332_A380.jpg

…les côtes de Bulgarie et de Roumanie, le Bosphore et Istambul (sur l’écran du siège)…

20191203_144516_Crikvenica.jpg

…la ville Croate de Crikvenica au bord de son somptueux golfe….

20191203_145822_Venise.jpg

…la lagune de Venise légèrement embrumée…

20191203_151643_Genes.jpg

…puis Gênes et son gigantesque port…

20191203_152213_plaine_du_Po.jpg

…le cirque que forment les Alpes autour de Turin….

20191203_152505_San_Remo.jpg

…enfin San Remo, juste avant la frontière française.

20191203_153730_finale.jpg

La finale au dessus de la baie des anges montre la mer teintée par les alluvions du Var après le tout récent épisode pluvieux sévère. Décidément nous avons de la chance de passer entre les gouttes.



20191203_181500_Toulon.jpg

Un dernier trajet en train nous ramène à Toulon décoré pour Noël.

Souvenir_d_Emirates_191203.jpg

Notre voyage s’est terminé avec un clin d’oeil d’Emirates offert par notre charmante hôtesse. La chance a voulu que nous rentrions au bercail juste avant le début des grèves contre la retraite à points. Cela nous a rappelé que, dans le monde, la France se signale régulièrement par ses désordres, ses tensions communautaristes, ses grèves, ses émeutes, une criminalité de plus en plus débridée,... et que nos domaines d’excellence comme les industries du luxe, l’aéronautique, l’agriculture, le patrimoine artistique ou gastronomique, le système de santé ou notre modèle social, la culture, les grandes écoles d’ingénieurs,... sont des atouts désormais concurrencés par d’autres qui ne nous laisseront pas nous endormir sur nos lauriers du 18ème siècle. On est content de se retrouver chez nous, et pourvu que cela dure !!

Il est vrai que les petits pays que nous venons de visiter respirent la propreté, la discipline, le travail, l'éducation, le civisme, l’harmonie…Pas un tag, pas un chewing-gum ou un mégot par terre, pas une poubelle ni une canette vide qui traîne, pas une odeur désagréable, pas un rat qui se planque dans les égouts, pas un mendiant ni un bidonville, ne viennent ternir une image de propreté, de sérénité, d’intégration, d’esthétique, de qualité des équipements et services publics y compris de santé, de développement pour tous, même s’il y a, particulièrement à Dubaï, des excès dans « les paillettes et le paraître ». Pourvu que cela dure pour eux aussi !!!!