Un été chaud

Cet été aura été marqué par l’accomplissement des vœux formulés à la fin de l’année dernière.

Voeux_2018.JPG

Un déménagement - j’avais oublié après quinze années sédentaires - demande pas mal d’efforts, du temps, et le courage de jeter tout ce que vous aviez gardé en pensant « ça servira un jour » et que, le jour venu, vous aviez oublié. Donc c’est inutile, donc « à la benne » .

Dsc03746_dechetterie.jpg

Les aller et retour à la déchetterie sont donc nombreux et bien chargés. Ici 350 kg de revues et bouquins en déshérence, après ceux que j’ai donnés à la maison de retraite du quartier.

Planeur_2500_Dsc01418.jpg

Dsc01565_accueil_Mahe.jpg

Et pendant ce temps là il faut vendre tout ce qu’on peut sur « le bon coin », gérer les changements d’adresse, l’arrivée prochaine des charmants nouveaux propriétaires, choisir un déménageur, confirmer les rendez-vous et modalités pratiques, résilier les abonnements, préparer la signature chez le notaire, tout en remplissant des cartons par dizaines,…..

Dsc01479_contre_80kmh.jpg

Cela n’empêche pas de participer activement aux manifs anti brimades réglementaires, anti taxes et anti 80 km/h, préludes aux mouvements des « Gilets Jaunes » qui enflammeront l’automne.

Dsc_0696_depart_demain.jpg

Dsc01576_camion_plein.jpg

Dsc01598_Cordes_sur_ciel.jpg

Dsc01622_Franquevaux.jpg

Le 20 juillet c’est le départ définitif, dans le sillage du camion parti la veille. L’occasion d’une jolie balade en camping car, passant par un récital de clavecin, une nuit en Camargue et une arrivée tranquille à Hyères pour (peut-être) une dernière saison dans notre vieille maison de famille.

Dsc01321_belle_endormie.jpg

Dsc01635_tous_a_table.jpg

Dsc01643_tous_a_bord.jpg

Dsc01691_apero.jpg

Les arrivées se succèdent pour des vacances de rêve, eau de mer à plus de 25 °, soleil resplendissant, brises très modérées et canicule, inhabituelle ici. Les ventilateurs furent mis à contribution pour rafraichir les nuits moites. Mais les petits enfants en ont profité à fond.

Dsc01757_piscine_de_nuit.jpg

Le 9 août est un grand jour. Il a été choisi pour la signature de l’acte authentique de la nouvelle maison de La Londe car il coïncide avec deux anniversaires. Celui de l’ancienne propriétaire et le mien, car nous sommes jumeaux ! Clin d’œil amusant.



Dsc01830_cartons_ecrases.jpg

DSC01834_verres_empiles_casses.JPG

Dsc01856_trumeau_massacre.jpg

Dsc01949_sommier_dechire.jpg

Une semaine plus tard, c’est l’arrivée du déménagement qui a passé trois semaines dans la fournaise du garde meuble où il était stocké à La Londe. Ce fut une journée de labeur acharné avec le déchargement des 7 conteneurs de stockage et le remontage des meubles. Hélas, il est apparu rapidement que l’amateurisme de l’équipe, pour ne pas dire le j’m’enfoutisme, avait causé de nombreux dégâts.

Dsc01942_bois_eclate.jpg

Dsc01860_massacre_des_cadres.jpg

Un seul exemple : m’asseyant sur mon lit fraichement remonté, le sommier est immédiatement tombé par terre. Les vis principales d’assemblages n’avaient pas été remises en place, et il m’a été impossible de les retrouver. Mes appels aux déménageurs sont restés vains, ils ne sont même pas revenus finir le travail, malgré leurs promesses. Si vous cherchez un déménageur à fuir, je pourrais vous donner ses coordonnées. Quatre mois après j’ai fait le bilan de cette opération calamiteuse : entre les tableaux brisés ou perforés, la vaisselle cassée, les objets détériorés ou perdus, le mobilier oublié au départ, mon préjudice s’élève à plus de 2000 €, en tenant compte de la retenue bien insuffisante que j’avais déjà faite sur la facture.

Le comportement de la gérante est tel que l’ouverture d’un contentieux semble inévitable avec huissiers, experts, avocats et autres joyeusetés de la vie !

Dsc01844_une_place_pour_chaque_chose.jpg

Heureusement, cela n’a pas atteint mon moral et il m’a fallu plus d’un mois pour ouvrir et vider les 160 cartons et ranger leur contenu. En même temps, je faisais la liste des travaux à entreprendre dans la maison, par priorité, en consultant les artisans que j’ai pu contacter soit directement soit par le réseau de mes amis locaux.

Dsc01846_pre_pendaison_de_cremailliere.jpg

Bien sûr j’ai pu aussi goûter l’agrément de cette nouvelle résidence, profitant des espaces ouverts et de la cuisine d’été jusqu’à mi octobre pour une pré-pendaison de crémaillère, avant de me replier à l’étage lorsque les jours ont commencé à raccourcir et les températures à baisser.

Dsc01880_carenage.jpg

IMG_3843_sortie_Bea.jpeg

Et puis, l’opportunité de racheter le bateau des anciens propriétaires, amarré dans le port de La Londe s’est finalement concrétisée. C’est beaucoup plus pratique et plus sûr que de mettre le semi-rigide à l’eau à chaque sortie ou de le laisser au mouillage devant la plage. Du coup les sorties aux iles, les baignades sur les plages isolées ou les pique-niques entre amis deviennent d’une facilité déconcertante. Ce dernier sera donc à vendre au printemps prochain après 5 saisons de bons et loyaux services, et d’excellents souvenirs.

Mais cette année fut aussi celle du 40ème anniversaire de la Route du Rhum au départ de Saint Malo vers la Guadeloupe. Ayant vu l’arrivée à Pointe à Pitre en 2014, je voulais voir le départ de cette 11ème édition et y retrouver quelques uns de mes amis voileux. Certains étaient venus en Europe à la voile pour l’occasion, et repartent aux Antilles dans le sillage des concurrents.

Petite_tournee_rouge.jpg

J’imaginai alors un périple genre « tour de France » pour y aller, en profitant pour rendre visite aux amis et la famille sur le parcours, ou visiter des lieux et monuments remarquables.

Dsc02236_neige_a_Moulins.jpg

Après Chambéry, et quelques petits bricolages urgents (devinez avec qui ?), je devais forcer l’allure pour échapper à l’épisode neigeux qui a mis une pagaïe invraisemblable dans le centre-Est du pays, particulièrement en haute Loire. Pari presque réussi, mais le réveil à Moulins était tout blanc !

Dsc02251_Fontevraud.jpg

Pour la suite la météo était radieuse, et permit, enfin, la visite de l’Abbaye Royale de Fontevraud, passionnante, avec un guide érudit, et sans la foule de l’été, en cette fin de saison touristique

Dsc02307_Port_en_Bessin.jpg

L’étape suivante était pour les plages du débarquement de Normandie où mes chéris parisiens passaient une semaine de vacances, et un pèlerinage à Port en Bessin où j’avais des souvenirs de croisière, adolescent, à la fin des années cinquante. Presque rien n’a changé, incroyable !

Dsc02318_St_Malo.jpg

Et, après Condé sur Noireau et une visite à Lionel et Viviane, je suis arrivé deux jours avant le départ, à Saint Malo par un temps magnifique. J’ai pu trouver un emplacement pour stationner mon petit camion parmi les nombreux espaces prévus pour les camping-cars. Idéalement placé à cent mètres d’une plage, et à mi distance entre la cité corsaire et la pointe du Meinga d’où la vue sur le départ devait être parfaite, j’ai déstocké mon mini vélo électrique qui s’avèrera fort utile.

Dsc02320_fete_a_St_Malo.jpg

La foule est immense, l’organisation impressionnante et les contrôles de sécurité très présents.

Dsc02329_avec_Neptune.jpg

Neptune et son équipage, affairé aux préparatifs d’une transat retour, sont disponibles et accueillants, recevant les amis dans le bassin Jacques Cartier.

Dsc02401_ils_sont_partis.jpg

La brise de sud d’environ 15-20 nœuds était idéale pour le départ donné sous un beau soleil

DSC02403_tete_de_course.JPG

Les géants du groupe de tête nous passent sous le nez à plus de 30 nœuds, impressionnants !

Dsc02425_apres_le_depart.jpg

Puis la foule se disperse et regagne les parkings répartis sur plus de 50 km tout le long de la côte entre la Pointe du Grouin et le cap Fréhel Ce fût une très belle fête, et on ne se rend pas compte, lorsque on est téléspectateur, de l’importance de l’organisation d’un tel évènement planétaire.

Dsc02444_avec_Mimi.jpg

Le lendemain, une fois le calme revenu c’est à Rennes que j’ai eu les honneurs de la présentation de Clémence, une petite princesse de presque deux mois. L’accueil chaleureux de sa maman Emilie et de son grand frère Alexandre restera gravé dans ma mémoire !

Dsc02450_La_Rochelle.jpg

Encore une escale à La Rochelle, où Martine et James apprivoisent les mouettes, puis chez Irène à St Morillon dans les Graves, histoire de regarnir la cave de La Londe.

La traversée du grand Sud-ouest sur la route du retour prévoyait des escales à Toulouse, St Orens de Gameville chez Maïlys, Grenade sur Garonne chez Frédéric, puis Castelnau-le-lez chez Catherine et Jean-Robert, tellement accueillants avec un déjeuner cousins. Et enfin une première visite dans la nouvelle et très belle maison de Christian et Luce à Montferrier sur Lez tout proche. Après un petit déjeuner tardif en raison d’une panne de réveil, je repris la route vers le Var pour la dernière étape de cette virée de presque 3000 kilomètres dans ce petit « motor home », si proche dans son esprit d’une croisière terrestre. Deux bonnes semaines de vadrouille avant le retour à La Londe, les retrouvailles avec les amis et la reprise des travaux dans la maison.

Dsc02525_nouvelles_clim.jpg

Petit à petit, vivant dans les lieux et écoutant les idées des visiteurs et artisans, les aménagements possibles et utiles de la maison se précisent. L’étage est agréable et pratique, l’amélioration du confort passe par des climatisations réversibles, l’élimination des accessoires et câblages sans intérêt et la réfection les peintures, pour que ce soit parfait.

Dsc01720_selour_d_ete.jpg

L’espace d’été, salon « Proust », séjour et cuisine ouverts sur la piscine, sont parfaits en l’état. Après l’abattage de quelques arbres et le nettoyage des espaces verts, le jardin est prêt.

Le rez-de-jardin gagnera en créant un petit appartement indépendant susceptible éventuellement d’accueillir un gardien l’hiver, ou la famille et des amis pendant les vacances. Il aura des sanitaires complets ainsi qu’une cuisine ouverte, et directement accès à sa propre terrasse. L’espace sera aussi mieux utilisé en créant une lingerie dans le couloir et un placard dans la chambre nord.

Enfin la création d’un atelier indépendant avec un garage à vélo est possible, protégeant en même temps mieux des vents et des pluies d’est, l’extrémité de la terrasse couverte.

Il ne restera plus ensuite qu’à normaliser l’installation électrique et la plomberie pour parachever l’agrément, le confort et la sécurité de cette maison qui sera aussi accueillante que possible. D’ici un an, fin 2019, nous devrions y voir plus clair. Mais d’ores et déjà vous êtes les bienvenus, et le livre d’or vous attend !

Dsc01702_Chambre_4.jpg

Les fêtes de fin d’année et les visites attendues de la famille et des amis permettront de vérifier que ces choix sont cohérents avant de prendre les décisions et passer les commandes pour le printemps prochain.

En attendant, si les « gilets jaunes » le permettent, une petite récréation consistant en quelques mois de croisière aux Antilles ne peut pas faire de mal. Je prendrais donc mes quartiers d’hiver comme d’habitude à bord de Dartag à partir de la mi-janvier. J’essaierai de partager avec vous cette nouvelle aventure comme chaque année.