Dsc00313_batteires.jpg

Sacrées batteries ! Encore un jeu foutu après à peine deux ans de service. Plutôt que de faire tourner le groupe tous les soirs et tous les matins, il était préférable de les changer. Cette fois-ci, au diable les varices et les avaricieux, on choisit un modèle haut de gamme (Vetus AGM 140), et la tension ne devra dorénavant pas descendre à moins de 12,2 volts, foi de capitaine !

Dsc00288_Du_Gommier.jpg

Ce retour au Marin nous a fourni l’occasion de prendre de la hauteur, en grimpant à marche forcée au sommet du Morne Gommier. La vue sur toute la baie valait largement ce bel effort :

Dsc00331_fonds_blancs.jpg

Pour continuer notre périple vers les iles du Nord ; Le beau temps et une brise raisonnable nous incitent à passer par la côte au vent de la Martinique et à profiter de ses mouillages calmes, protégés par le récif de corail qui se prolonge sur une vingtaine de milles jusqu’à la presqu’ile de la Caravelle.

Dsc00333_Le_Robert.jpg

Petite Grenade, Le Vauclin, Le François, puis Le Havre du Robert nous accueillent successivement avec « Fonds blancs », plages isolées ou mangroves sauvages.

Dsc00332_Petite_maison.jpg

Oui cette côte est magnifique et peu fréquentée en dehors de quelques coins internationalement réputés comme la « baignoire de Joséphine » bourrée de touristes pendant ces vacances de pâques. Nous l’avons vue de loin.

Dsc00344_La_Caravelle.jpg

En route vers la Guadeloupe, le vent nous ayant lâché nous bifurquons vers la Trinité, sous-préfecture oubliée des voileux, au fond de son golfe, où l’abri était très correct, les hauts fonds brisant suffisamment la houle encore importante.

Dsc00367_La_Trinite.jpg

Malgré la forte chaleur de ce dimanche des Rameaux, nous visitons ce gros bourg administratif assoupi dans la torpeur tropicale.

Dsc00379_Dominique.jpg

Tôt le lendemain, avec l’alizé revenu, nous reprenons la mer vers Marie-Galante à 80 milles au nord, longeant longuement la côte Est de la Dominique très sauvage et verte.

Dsc00381_Grand_Bourg.jpg

Nous entrons à la tombée du jour à Marie-Galante dans le petit port de Grand Bourg espérant y trouver une place sur l’un des pontons neufs installés en 2016. Trop tard, ils sont déjà colonisés par des plaisanciers ou pécheurs locaux. Il nous reste heureusement un petit espace pour mouiller dans le port, à côté d’un voilier australien en escale.

Grand Bourg est un village bien vivant avec, visiblement, de nombreux travaux d’embellissement ou de voirie en cours … Mais faut-il vraiment vouloir rivaliser avec le Bourg des Saintes ?

Dsc00383_Caca_de_boeuf.jpg

Toujours à la recherche de spécialités typiquement régionales ou locales, nous avons testé pour vous le « caca de bœuf », sorte de pain d’épices fourré à la confiture de goyave, dont la forme évoque effectivement la « beuse » de nos alpages. Fruité à souhait !

Dsc00391_ville_morte.jpg

Une escale à quai à Pointe à Pitre, nous permet enfin de profiter, après deux mois de mouillages forains, du relatif « confort » d’une marina, avec douches, machines à laver, ravitaillement à quai, et d’effectuer de menus travaux d’entretien, notamment sur le Zodiac.

Dsc00392_fleuriste.jpg

Le vendredi saint est férié en Guadeloupe. Du coup la ville était morte et tous les commerces fermés en dehors de la fleuriste sur le parvis de la cathédrale et d’un bazar chinois sur la place de la Victoire. Seul le marché au poisson était actif, ce qui nous a valu d’inscrire l’espadon au menu de la semaine entière.

Dsc00386_cirque.jpg

A la marina, sur un voilier amarré devant la capitainerie, un couple de navigateurs à la fois acrobates, clowns et équilibristes nous a fait vivre un joli moment de poésie et de frissons avec des exercices de voltige audacieux sans filet dans le gréement. Bravo à eux !

Dsc00405_Fort_Napoleon.jpg

Et nous avons fini la semaine sainte aux Saintes, avec une nouvelle prise de hauteur grâce à une chaude petite grimpette jusqu’au fort Napoléon,

Dsc00409_Orchidees.jpg

et son jardin botanique, avec des orchidées étonnantes….

Dsc00418_baptemes_de_Paques.jpg

…puis le Bourg de Terre de Haut et la messe de Pâques avec baptêmes,

Dsc00425_pain_de_sucre.jpg

…bien sûr le mouillage du Pain de sucre vu du Calvaire,….

Dsc00475_a_Cabrits.jpg

….enfin, l’ilet à Cabrits, protégé par le fort Joséphine et sa végétation « sauvage », nous ont donné une vue d’ensemble de cet archipel de charme, alors que le temps orageux et les fortes rafales ne nous incitaient pas à naviguer.

DSC00484_Basse_Terre.JPG

Longeant ensuite la côte sous le vent de la Guadeloupe, nous passons devant Basse Terre, la préfecture assoupie, et son port fatigué….

DSC00490_Bologne.JPG

…mais hébergeant une des dernières distilleries de l’île, en pleine activité.

Dsc00496_anse_a_la_barque.jpg

Escale pour la nuit à l’Anse à la Barque au milieu de nombreuses petites embarcations de pêcheurs mais boudée par les plaisanciers. L’abri n’est pas mauvais, mais il n’y a aucune ressource, et la plage noire du fond de l’anse est infecte, couverte de détritus divers.

Dsc00509_plongeur.jpg

Les pélicans nous offrent un superbe spectacle de plongeurs chasseurs.

Dsc00511_oursins_de_Deshaies.jpg

Profitant d’une petite brise d’ouest plutôt inattendue nous gagnons vers le nord, et le retour du vent d’est nous permet d’atteindre Deshaies. Cette petite ville, au fond d’une anse superbe est d’habitude animée et accueillante. Mais en ce vendredi, jour d’un enterrement à l’église, elle est comme morte. La fin de la saison est bel et bien arrivée. Mais, entre deux « schnorkelling » nous pouvons y faire nos formalités de sortie avant de quitter la France vers Montserrat.

Dsc00523_Plymouth.jpg

Cette île anglaise a été ravagée par trois fois en vingt ans par de grosses éruptions volcaniques, avec d’importantes coulées pyroplastiques ensevelissant Plymouth, la capitale, sous des mètres de cendres et de lave.

DSC00529_fumees.JPG

Le spectacle dantesque de cette ville abandonnée et de ce volcan toujours actif reste impressionnant, même de loin, et en dépit de l’importante distance de sécurité imposée, les émissions de gaz méphitiques sont bien perceptibles.

Dsc00537_regroupes.jpg

Les 4000 habitants restant (contre 12 000 en 1997) se sont regroupés dans le nord de l’île, qui, il faut bien l’admettre, ne mérite pas un trop grand détour.

DSC00546_stade_neuf.JPG

Le gouvernement a fait reconstruire un certain nombre d’équipements collectifs (port, stades, marchés, écoles, parkings,..) lui donnant un aspect de prospérité artificielle. Mais la population a sans doute du mal à digérer cet « exil intérieur » et ne se montre pas vraiment à son avantage.

Dsc00557_vers_St_Barth.jpg

Après une magnifique traversée de 72 milles en 10 heures nous sommes arrivés à Saint-Barthélemy.

Dsc00568_Gustavia.jpg

Dsc00565_luxe.jpg

La fréquentation est celle de la fin de saison, mais à Gustavia le luxe reste la marque de cette île approximativement de la taille de Porquerolles.

Dsc00579_St_Jean.jpg

Une grande balade à pied nous à permis de découvrir, après le spectaculaire et très actif aéroport, l’ouest de l’île, escarpé et contrasté, occupé par des villas de luxe,….

Dsc00590_Colossol.jpg

.....aussi bien que par un habitat plus traditionnel et modeste, notamment dans le village de Colossol, niché dans sa valleuse juste à l’ouest de Gustavia la capitale.

Dsc00587_bureau_de_vote.jpg

En ce jour du premier tour des présidentielles, les bureaux de vote étaient déserts, le scrutin ayant été anticipé au samedi pour être décompté à temps, compte tenu du décalage horaire (6h).

Dsc00253_marcheuse.jpg

Dsc00458_marcheur.jpg

Terminons ce billet en vous faisant découvrir nos équipements de marcheurs, bien utiles sur les sentiers accidentés de toutes ces iles. Notre route continuera vers le nord pour quelques semaines encore, en découvrant probablement d'autres merveilles.