Après 65 ans de bons et loyaux services, ma machine biologique méritait bien une "révision-graissage-vidange" comme on disait autrefois, surtout avant de s’élancer pour un grand voyage.

Et la première étape consistait à faire un diagnostic complet de son état, sous tous ses aspects. Inspection générale des tuyauteries et pompes, analyses des huiles et humeurs diverses et variées, contrôle des rythmes et pressions, vérifications des circuits électriques et parallélismes, etc....

Et là, deux mauvaises surprises, une menace d'encrassement de quelques durites, et un petit crabe parasite qui commençait à ronger une pièce heureusement accessoire. Tout le reste étant « au top », cela valait le coup de remettre celles-là à niveau, avec des soins appropriés.

Un petit additif soigneusement dosé a permis de juguler l'encrassement avant qu'il ne conduise à des dommages. Pour le petit crabe, l'extraction de la pièce atteinte était la solution inévitable.

Après avoir cherché et trouvé un mécanicien hors pair, il n'y avait plus qu'à prendre rendez-vous chez lui dans son atelier d’une propreté chirurgicale, situé à La Mecque de la mécanique, c’est-à-dire au Mans dans la Sarthe.

juste avant

Une préparation soignée, a permis à cet artiste, entouré d’une équipe de premier plan, de réaliser en deux heures un travail d’orfèvre.

24h après

Après dissipation des vapeurs de peroxyde d’azote, la machine se remit en marche naturellement au ralenti, sous assistance hydraulique, le temps que les gaz accumulés s’échappent.

4ème jour

Au bout de quelques jours, malgré certains grincements, elle reprit son fonctionnement normal, et après une check-list sérieuse, fut autorisée à redémarrer toutes ses fonctions en autonome. Une période de rodage de quelques semaines sera nécessaire avant qu’elle atteigne à nouveau sa puissance nominale, comme avant.

Il faudra bien faire quelques vérifications pendant un an ou deux, et ensuite ciao ! La petite pièce manquante ne devrait pas me faire défaut au cours de cinquante prochaines années. Après on verra bien !