Un conseil avisé

A la fin de notre beau périple en Grèce, l'été dernier, une défaillance de la jauge à mazout se manifestait par des indications peu fiables et une instabilité de l'aiguille.

L'inspection de tous les contacts et leur nettoyage n'avaient rien donné, permettant de croire que le problème venait du plongeur dans le réservoir. Le démontage et rinçage au gasoil de cette pièce s'avéra infructueux également. Il ne s'agissait pas d'une priorité, donc le diagnostic et la réparation pouvait attendre l'hiver, sachant que le temps de fonctionnement du moteur, lorsque l'on connait la consommation de manière précise, est presqu'encore plus sûr que la jauge, pour savoir où on en est.

Tête de jauge gasoil

L'exposé du problème aux différents spécialistes rencontrés ou sollicités entre novembre et janvier, se terminait invariablement par la même réponse évasive conseillant de venir à l'atelier avec le bateau pour un échange (?), certain avançant aussi que ce problème était classique au point que, sur les bateaux neufs arrivant d'Allemagne, le chantier prenait la précaution d' échanger cette pièce par une autre d'origine automobile (gloups ?) plus fiable et moins chère (60 euros contre 140 pour la pièce d'origine) avant même la livraison.

Evidemment cela n'était pas très satisfaisant. Comment Bavaria, connaissant cette faiblesse, pouvait-il continuer à livrer une telle "daube" sur tous ses bateaux à voile et à moteur sans réagir ?

Je me suis donc résolu à consulter par téléphone un Shipchandler de la Rochelle connu pour son expérience des voiliers Bavaria. Après description rapide du problème, il m'a demandé si j'avais procédé au calibrage de la jauge. Hélas non, je ne savais même pas que c'était possible. Du coup, il m'a proposé de m'envoyer par email le document décrivant la procédure à suivre, publiée par le fabriquant. Naturellement j'ai accepté et ces deux pages en anglais illustrées de photos étaient en ma possession une heure après, gratuitement.

A mon passage suivant à Port Leucate, j'ai appliqué cette procédure en 10 minutes, après avoir fabriqué un petit outil destiné à maintenir le contact du câble de contrôle sur la borne d'étalonage préalablement débarassée de sa protection, et le tour était joué : plus d'oscillation, une indication fiable et vraisemblable, dès la mise sous tension.

Merci Ushimata, et peste soit des "professionnels" méditerranéens dont la réputation de compétence et même la conscience professionnelle ne sont pas sortie grandies de ce mini test. Mais je n'ai peut-être pas cherché suffisamment, il doit bien y en avoir aussi des bons !

Commentaires

1. Le jeudi 15 avril 2010, 11:00 par Dan

Sur mon Bavaria 36 j' ai le problème.
La jauge carburant n'est pas étalonnée.
Pouvez-vous m'envoyer la procédure à suivre pour
régler ce problème.
Merci.
Salutations.
Dan

2. Le samedi 17 avril 2010, 00:55 par dartag

le fichier est annexé au billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet