Carénage de printemps

Après l'hiver, le printemps ! Il n'est pas encore très encourageant mais les "entrées maritimes" sur le golfe du Lyon ne sont pas trop dissuasives.

Alors, on attaque les travaux préalables à la remise à l'eau. Il n'est que temps, si on veut partir aux environ du 15 mai. Encore une voiture bourrée "d'affaires indispensables" pour quatre à cinq mois de vie à bord, et on commence par le grattage des résidus de peinture de la saison dernière permettant d'éliminer aussi les dernières berniques et anatiffes qui avaient résisté à la Karcher lors de la mise à terre il y a six mois.

Le plus éprouvant c'est finalement de coller le papier de masquage en respectant la vraie ligne de flottaison: en effet, sous la voute arrière très inclinée, si on se contente de garder la largeur de l'adhésif comme repère par rapport à la ceinture de coque, le résultat n'est pas bien joli, et un marin consciencieux ne se permettrait pas cette simplification grossière !

prêt pour la peinture

Lors des pauses indispensables, on taille la bavette avec les autres équipages qui préparent la saison et bricolent aussi à bord, dans le chantier; un avant goût des rencontres que l'on fait facilement en croisière et l'occasion d'échanger un Pastis, un café ou un schnaps, entre les pots de peinture ou les postes à souder.

Après trois jours à ce rythme d'enfer, les deux couches et demie sont passées.

prêt à retourner dans son élément

Vient alors la phase la plus impressionnante, quand l'araignée géante vient se saisir de sa proie et commence à rouler majestueusement pour la transporter dans son élément.

c'est pour très bientôt

Enfin, après une lente descente, et une dernière série de contrôles, l'araignée lâche sa proie qui se met à ronronner. Ah le bruit discret de la mise en route du moteur, au chômage technique depuis plus de six mois ! On gagne aussitôt le poste de réarmement pour la croisière, désormais très proche. C'est sûrement la saison qui le veut, mais Port Leucate, en cette deuxième semaine de mai est une ruche active et bruyante.

et voilà, Dartag flotte !

Après demain l'équipage sera au complet, et, en attendant une bonne fenêtre météo pour le départ, nous complèteront l'avitaillement et vérifieront tous les équipements afin d'être opérationnels pour un voyage aux sources de notre civilisation.

Commentaires

1. Le jeudi 14 mai 2009, 09:23 par Caroline

On sent bien l'impatience qui monte... Dartag, son capitaine et l'équipage sont dans les starting-blocks !!!
Bon vent et bonne pêche !

2. Le jeudi 14 mai 2009, 20:32 par Jeannine

Oh! quelle évasion ta littérature Alain, c'est toujours un régal de lire tes commentaires pleins d'humour.
Je comprends le côté passionnant de la vie du navigateur et je vous souhaite à tous deux une super croisière ! Grosses bises en attendant la suite du feuilleton

3. Le vendredi 15 mai 2009, 23:49 par François Lerch

Eh bien bon vent!
Dis nous quelques mots sur tes moyens de communication. Dois tu attendre d'être dans un port pour recevoir ou envoyer des e-mails

4. Le jeudi 30 juin 2011, 12:20 par Roroten

Bonjour Dartag
Vous avez su partager avec vos recits de voyage et les améliorations que vous avez apporté à Dartag l'envie de faire comme vous. Je possède un voilier identique au votre "Bavaria 42 cruiser de 2007" et je vous demande humblement si vous avez les plans électriques des panneaux 301 et 302. Je souhaite brancher un module de sondeur DS 300 sur mon C70 Raymarine mais je ne sais pas ou prendre l'alimentation pour alimenter le boitier. Si vous avez cet info, pourriez-vous me le faire savoir.
Cordialement et encore bravo pour vos récits.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet